De plus en plus utilisés depuis quelque temps, les bots sont aujourd’hui, devenues très populaires au niveau des grandes sociétés high-tech, et pas que. L’objectif étant de démontrer leurs compétences en matière d’intelligence artificielle. Ils interagissent avec les utilisateurs via les conversations ou les moteurs de recherche, et deviennent de plus en plus performants avec le temps et surtout, la pratique.

Dans cet article, nous allons voir plus en détail cette nouvelle tendance, qui prend de plus en plus d’ampleur sur le web.

Histoire des BOTS ?

Historiquement, c’est le mathématicien et cryptologue britannique Alan Turing, célèbre pour avoir décrypté ENIGMA pendant la Seconde Guerre mondiale. Chose qui contribua grandement à mettre à mal l’armée allemande. Ce dernier, en 1950, est le premier à avancer l’idée selon laquelle une machine peut imiter une conversation humaine. Il met ainsi au point un test rebaptisé « test de Turing » qui consiste à mesurer la capacité des ordinateurs « à penser ».

L’objectif est de mettre en situation un humain qui pose une série de questions à laquelle une machine et un autre humain répondent tous deux pendant un certain laps de temps. Si à la fin du test l’interrogateur n’est pas en mesure de définir qui est la machine et qui est l’humain, la machine réussit le test de Turing. A cette époque, aucune machine n’avait réussi le test , toutefois, Alan Turing prédisait qu’en l’an 2000, ces machines seraient capables de tromper 30% des humains pendant une session de test de cinq minutes.

Qu’est-ce qu’un BOT ?

Un bot est un programme informatique qui accomplit automatiquement et successivement des tâches bien définies. Il s’agit donc d’un outil d’automatisation à grande échelle des interactions des visiteurs avec des contenus proposés sur un site ou autre.

Il existe bon nombre de domaines d’applications, notamment : Sites internet, logiciels de messagerie instantanée, jeux vidéo, etc…

Ces derniers utilisent ces logiciels pour automatiser certaines tâches. Le cas le plus proche est celui du géant Californien GOOGLE qui, dans son moteur de recherche, comme Google a développé des robots (Googlebots) qui lui permettent de parcourir des millions de sites Internet de manière automatique (cas du SEO par exemple).

Aujourd’hui, grâce aux progrès réalisés au niveau de l’intelligence artificielle, les bots reviennent sur le devant de la scène, plus pertinente, alimentée par le Machine Learning.

Les différents types de bots :

Bien sûr, cette liste est non exhaustive, cependant, elle vous permettra de faire la différence entre les différentes catégories de bots et leurs spécificités.

L’optimiseur

C’est de loin la plus grande catégorie de robots fonctionnels. En un sens, toutes les autres catégories sont des dérivés de celle-ci. Ces robots relèvent un défi concret et tentent de le résoudre mieux que les applications ou les sites Web existants (diffuser de la musique en disant « Robot, joue ma bibliothèque »)

Le « One-trick poney»

Ici, nous faisons référence ces mini-utilitaires dotés d’une interface de messagerie qui vous permet de transformer une image en un mème, un morceau de texte en un mashup vidéo, ou encore, les effets sur Snapchat …

Ils sont souvent exclus, cependant, ils présentent parfois des capacités cognitives impressionnantes et un potentiel viral extrême.

Le proactif

Nous trouvons ici des robots qui comptent sur leur capacité à fournir la bonne information au bon moment et au bon endroit. Pour une véritable adoption en masse, ils devront formuler des recommandations personnelles, intelligentes et opportunes sur un cas d’utilisation suffisamment important pour être utilisés fréquemment par la plupart d’entre nous.

Le social

Semblables à d’autres catégories, ils sont censés accomplir une tâche, mais ils se distinguent par le fait qu’ils s’appuient sur le pouvoir d’un groupe ou de la foule. Les robots sociaux peuvent devenir vraiment viraux, même pour des cas d’utilisation simples.

Le bouclier

Ces robots constituent également une sous-catégorie d’optimiser. Ils ont la particularité de nous aider à éviter des expériences désagréables. Ces robots vivent (et meurent pour la plupart) de par leur capacité à faire avancer les choses par rapport aux alternatives.

Le « Chatty »

Des robots qui ont pour but de discuter avec les utilisateurs dans un souci de conversation et d’engagement. Les concepteurs de robots peuvent choisir d’atteindre des objectifs sociaux ou commerciaux tout au long de la conversation. Seulement, il existe de grands écarts techniques entre le « bavardage » et la capacité à effectuer des tâches réelles par le biais de conversations.

« Le Super Bot »

Ceci est juste un autre nom pour les assistants personnels intelligents tels que Alexa, Siri et Cortana. Ils évoluent en tant que plateformes pouvant lancer diverses compétences / actions (robots). Ils aborderont le défi de la découverte de bot, avec le temps.

Importance des bots pour les entreprises :

Les récentes avancées de l’intelligence artificielle ont permis de concevoir des bots de plus en plus performants, capables de comprendre le texte écrit et y répondre. On parle dans ce cas des « Chatbot », type de bot le plus populaire chez les sociétés.

En effet, les bots de messagerie sont devenus des outils d’e-commerce puissants. On parle même du commerce conversationnel, car ils ont bouleversé le marketing digital classique.

Gratuits et disponibles à tout moment, les bots de messagerie sont moins contraignants que le mail. Le client n’a qu’à aller au site de la marque qui l’intéresse et lui envoyer un message privé. À partir de ce moment, le bot intervient pour répondre à ses questions.

Nous vous présentons ci-dessous, quelques avantages concrets pour votre entreprise :

  1. Attirer une nouvelle clientèle et gagner du temps : un chatbot intégré à un site web se met en marche dès l’arrivée de l’internaute. L’assistant virtuel s’exécute en posant diverses questions sur ses attentes, ses besoins et l’objet précis de sa visite.
  2. Faciliter le processus d’achat du consommateur : à travers une application de messagerie instantanée, les chatbots permettent de répondre rapidement aux attentes des consommateurs (prix, délai de livraison, commande en cours)
  3. Assurer le service : grâce à l’IA, une entreprise peut répondre aux attentes de ses clients, à toute heure de la journée et de la nuit.
  4. Différenciation : il est vrai que les chatbots commencent à se généraliser, toutefois cette technologie n’est pas encore utilisée par toutes les entreprises. L’intégrer peut donc facilement aider à se démarquer des concurrents.

Les bots les plus qui ont marqué l’histoire :

En guise de bonus, nous allons vous présenter brièvement les bots les plus populaires de l’histoire.

ELIZA

En 1960, Joseph Weizenbaum alors professeur au MIT, conçoit un programme informatique du nom d’Eliza. Ce programme consistait à imiter un psychothérapeute capable de reformuler les affirmations des patients en question qu’il leur adressait ensuite grâce à un système de reconnaissance de mots-clés et de réponses préenregistrées.

ALICE

ALICE (Artificial Linguistic Internet Computer Entity) est un programme informatique qui fut développé par Richard Wallace en 1995. Enrichi par la suite par d’autres chercheurs, il est capable de simuler une conversation utile avec un humain. Ce bot fut récompensé 3 fois par le Prix Loebner. A la différence d’Eliza qui détenait 200 catégories de connaissances et qui ne pouvait que reformuler les affirmations des patients sous forme de questions, ALICE détient 40 000 catégories de connaissances et peut répondre de manière affirmative.

Eugene Goostman

C’est le 7 juin 2014, lors d’un concours organisé à la Royal Society de Londres, qu’Eugene Goostman, un programme informatique russe imitant un enfant ukrainien de 13 ans aurait réussi le test de Turing en dupant 33% de ses interlocuteurs après 5 minutes de conversation. Cette victoire fut cependant critiquée par la communauté scientifique qui affirme encore aujourd’hui qu’une machine passera le test de Turing le jour où celle-ci parviendra à duper ses interlocuteurs, et ce, sans limitation de temps.

Pour conclure :

Ce que nous appelons l’IA aujourd’hui résulte d’une association de technologies, algorithmes, méthodes qui existent depuis plusieurs années.

Les bots sont conçus pour observer le comportement humain, la façon dont nous parlons, écrivons et réagissons pour ensuite apprendre et, imiter puis améliorer.

Les progrès réalisés au niveau de l’intelligence artificielle montrent que des idées qui appartenaient autrefois au domaine de la science-fiction deviennent rapidement une réalité.

Aujourd’hui, cette technologie n’est plus des options, mais de réels atouts pour toute entreprise se voulant « digitale ». Avec le temps, elles sont devenues à la fois plus accessibles et plus intelligentes. Plus une IA est utilisée, plus ses capacités augmentent, multipliant les opportunités pour les entreprises.

Développer une IA est un investissement qui nécessite temps, argent et compétence, mais aujourd’hui c’est un investissement incontournable.

SmartPredict vous propose de vous accompagner dans cette étape délicate. De l’étude, jusqu’à la mise en place, en passant par la conception, nous vous proposons un service sur-mesure adapté à vos demandes spécifiques.

N’attendez plus, prenez rendez-vous avec nos spécialistes IA.

SOURCES :